Archives pour l'étiquette spectacle

Pina Bausch vous propose une immersion au Brésil avec Água !

C’est au Théâtre de la Ville que les danseurs du Tanztheater Wuppertal vous invitent pour un voyage au Brésil. Avec un décor signé Peter Pabst, nous découvrons une succession de plusieurs paysages alternant jungle, mer et palmiers. Agua est une pièce qui vous fera immerger dans un espace vivant. 

Continuer la lecture de Pina Bausch vous propose une immersion au Brésil avec Água !

« Médina Mérika » de la compagnie Nomade In France

Abdelwaheb Sefsaf monte pour la première fois un texte dont il est l’auteur et qui s’inspire du roman Mon nom est rouge de l’auteur turc Oran Pamuk. A la croisée de la pièce de théâtre, du concert et de la danse, ce magnifique spectacle offre au spectateur une suite de tableaux aux couleurs et sonorités très variées. 

L’Encens et le Goudron, une pièce de théâtre olfactive

L’Encens et le Goudron est une pièce olfactive, drôle et touchante, sur les troubles de la mémoire et le pouvoir des odeurs, écrite et jouée par Violaine de Carné jusqu’au 21 mars à L’Étoile du Nord Théâtre, dans le dix-huitième arrondissement de Paris.

Violette, une jeune femme ordinaire, est à l’hôpital où elle attend que son compagnon de longue date, Guillaume, se réveille suite à un accident vasculaire cérébral. Alors qu’elle espère et doute, elle rencontre d’autres patients en cours de rééducation et luttant contre les séquelles. Violaine de Carné est seule en scène, mais accompagnée d’une musicienne, et elle interprète et donne vie à une galerie de personnages truculents, d’Abu-Coffee le Togolais qui n’arrive plus à prononcer certaines consonnes à Bérangère l’aristocrate amnésique, sans oublier Rachid qui dit tout ce qui lui passe par la tête sans pouvoir s’arrêter : tour à tour, elle passe de l’un à l’autre, changeant le ton de sa voix, adoptant une posture et un accent propres à chacun, au point que même lorsque deux personnages dialoguent, le spectateur oublie qu’il n’y a qu’une comédienne en scène !

Dans la pièce, Violette se rend compte que des odeurs familières pourraient peut-être aider Guillaume à reprendre conscience, et le spectacle se transforme alors en une expérience olfactive, où le spectateur est transporté, grâce aux parfums projetés depuis la scène par le perfume jockey, au sein des souvenirs de Violette et Guillaume : une orange que l’on pèle, la forêt, l’encens, le poivre… Certains parfums persistent durant de longues minutes, tandis que d’autres forment une bouffée que l’on inspire et qui disparaît sitôt après. Ces odeurs provoquent en vous d’autres sensations et font de ce spectacle un spectacle total, mais certaines odeurs sont tellement évocatrices qu’elles convoquent parfois nos propres souvenirs…

L’Encens et le Goudron, une pièce à voir et à humer !