mur_gainsbourg_serge_paris

Le mur Gainsbarre au 5, bis rue Verneuil

« Je suis venu vous dire que je m’en vais ». C’est ainsi que l’icône de la chanson française Serge Gainsbourg aurait pu chantonner son dernier soupir au 5, bis rue Verneuil.

Caché dans les méandres du 7ème arrondissement se trouve un lieu bien particulier, l’ultime demeure d’un chanteur et compositeur qui marqua toute une génération : l’hôtel particulier de Serge Gainsbourg. Le 5, bis rue Verneuil est aujourd’hui un autel pour les inconditionnels de Gainsbarre qui viennent respectueusement contempler ce lieu qui a accueilli le chanteur de 1969 jusqu’à ses derniers jours.

« No comment », « Sous le soleil exactement », « you’re under arrest »… A l’approche de cet endroit mythique, les paroles de Serge taguées sur les murs raisonnent dans les oreilles des plus passionnés.

En effet, le mur dressé devant l’hôtel particulier de la famille Gainsbourg est désormais devenu une fresque d’expression pour les fans, qui artistiquement, rendent leurs hommages à ce compositeur hors du commun. Régulièrement, le mur est rénové pour être de nouveau laissé à la portée des adulateurs. Des artistes de street arts sont invités à réaliser des portraits du chanteur.

Selon Jean-­Pierre Prioul, un ami de longue date de Serge Gainsbourg, rien n’a bougé à l’intérieur de la demeure: «c’est plein de bibelot de l’époque. Il y a même encore des mégots dans les cendriers ». Il y a quelques années de ça, Charlotte Gainsbourg, qui s’occupe désormais de la maison avait pour projet de la transformer en musée mais le projet s’était révélé trop coûteux, au grand désarroi des fans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *