DSC04932

Art contemporain en Bretagne : découvrir le Fonds Leclerc pour la culture

Durant les fêtes, vous avez peut-être, comme moi, quitté la capitale pour retrouver votre région natale. Lorsque je rentre en Bretagne, je ne fais pas que passer du temps avec ma famille et mes vieux amis ou me promener au bord de la mer, je me rends également régulièrement au Fonds Hélène & Édouard Leclerc pour la culture, situé aux Capucins, à Landerneau, dans le Finistère, et qui propose des expositions d’envergure depuis son ouverture à l’automne 2011.

Le fonds Leclerc est une fondation culturelle « à l’américaine » : la famille Leclerc, propriétaire du groupe de grande distribution du même nom, a créé cet espace dédié à l’art contemporain dans la ville natale de celui qui fut d’abord épicier à Landerneau, Édouard Leclerc. Entièrement financé par des actions de mécénat privé, le fonds s’est donné pour mission de « rendre l’art contemporain accessible au plus grand nombre ». Le prix des places reflète cette ambition, puisque les tarifs sont très abordables : une place à plein tarif coûte 6 euros la place, visite guidée incluse.

À raison de deux grandes expositions par an depuis 2012, le fonds alterne artistes moins connus du grand public et grands noms de l’art contemporain, à l’instar de Gérard Fromanger et Yann Kersalé en 2012,  Joan Miró en 2013 et Jean Dubuffet en 2014. J’ai pour ma part découvert le fonds lors de l’exposition intitulée « L’Arlequin artificier », consacrée à Miró, et j’ai été très impressionnée par sa richesse et son ampleur, car elle réunissait environ 450 œuvres, provenant essentiellement de la fondation Maeght à Saint-Paul-de-Vence. La rétrospective consacrée à Jean Dubuffet, nommée « Dubuffet, l’insoumis », organisée en partenariat avec le musée des Arts décoratifs et la Fondation Dubuffet, m’a quant à elle permis de connaître toutes les facettes de cet artiste renommé, souvent connu pour ses œuvres du cycle de L’Hourloupe.

L’exposition actuelle est consacrée à Jacques Monory, singulier artiste contemporain, tandis qu’une rétrospective dédiée à Alberto Giacometti est annoncée pour juin 2015.

Une visite du Grand Palais breton vous est donc vivement recommandée cette année !

Pour en savoir plus sur le Fonds Hélène&Édouard Leclerc pour la culture : www.fonds-culturel-leclerc.fr

helene_edouard_leclerc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *