accroche Gitan

La culture Gitane au cinéma

Depuis quelques semaines, le grand écran met à l’honneur la culture gitane à travers deux films époustouflants : « Mange tes morts – Tu ne diras point » de Jean-Charles Hue et « Géronimo » de Tony Gatlif. Deux OVNI cinématographiques qui invitent le spectateur à pénétrer dans un monde dur mais néanmoins attachant.

Hasard du calendrier, deux films construits sur la thématique gitane occupent actuellement les salles de cinéma. C’est d’ailleurs le seul lien qui les unit car bien qu’ils s’intéressent à un univers commun, leur traitement, sur le fond comme sur la forme, est complètement différent. Une chose est sûre cependant, les deux réalisateurs connaissent parfaitement leur sujet et offrent deux nouvelles perles au cinéma français.

mange tes mortsD’un côté, « Mange tes morts – Tu ne diras point » pourrait se classer tant dans le registre de la fiction que dans celui du documentaire. Jean-Charles Hue a tourné ce film avec des comédiens non professionnels et véritables gens du voyage. Résultat : pendant 1h34, le spectateur entre en immersion totale dans une communauté où les codes changent et où la justice est rendue sans procès. Et pourtant, en proposant un regard franc et direct sur ce monde que nous apprécions généralement au travers de jumelles, Jean-Charles Hue arrive à nous l’expliquer, à défaut de nous le faire comprendre.

geronimo

De l’autre côté, « Géronimo » est la version moderne et gitane de Roméo et Juliette, dont les envolées lyriques sont à la hauteur de la folie à laquelle Tony Gatlif a su nous habituer jusqu’à présent. L’univers gitan présenté ici n’est en rien celui de Jean-Charles Hue. Il est pourtant tout aussi fascinant et servi par des acteurs qui maitrisent aussi bien la lame du cran d’arrêt que le flamenco ou le hip-hop. Avec l’excellente Céline Sallette en maitresse de cérémonie, « Géronimo » se place au carrefour du conte et de la fiction.

Découvrir des univers nouveaux et soutenir des réalisateurs qui cherchent à faire du cinéma avant de faire des entrées sont deux bonnes raisons pour se précipiter dans les salles obscures et voir ces films avant qu’ils ne disparaissent des écrans.

Bande annonce Mange tes morts – Tu ne diras point

Bande annonce Géronimo

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *